lundi 2 juin 2014

Le tour du Taennchel

D'après les ouïes dire, ce trail se voudrait pour l'un des plus dur dans la région Vosgienne. 22,560 kilomètres où l'on ne cesse de monter, descendre, remonter et ainsi de suite. Le plus dur, ce ne sont pas les montées, mais les descentes. Gare à la moindre inattention, on se retrouve vite les fessiers par terre. Et cela fait mal, très mal !! Les cailloux sont là pour vous réveiller. Par deux fois, j'ai évité de me retrouver en contre bas. Et là, on a envie de tout jeter en l'air, de s'arrêter pour ne plus repartir. Mais sur ce trail, personne ne serait venu vous chercher en voiture. Et pour cause, il ni avait pas de route, juste un morceau de chemin par moment. Alors on repart, et foulée après foulée, le mental reprend le dessus. Le courage et la volonté de passer la ligne d'arrivée réapparaissent. A deux kilomètres de l'arrivée, tu es accompagné par celui que tu entraînes et qui vient de terminer deuxième. Moments intenses, magiques, car tu sais alors que tu vas la franchir.... cette ligne. Merci Manu, merci Alfred de m'avoir emmené bien involontairement sur ce trail. Mais Dieu, que ce fut dur. Ma victoire sur moi-même, je l'a dédie à tout mon groupe d'entraînement sans oublier Hélène qui venait de faire première féminine au triathlon d'Obernai. Merci aussi à tous les anonymes pour leurs encouragements et mention spéciale à Christian K., le reporter photographe de "courir en Alsace" qui, de par sa seule présence, m'a encouragé et obliger bien avant le départ à franchir cette ligne d'arrivée deux heures et 45' plus tard. Aura-t-il pris cette photo souvenir ?
De Labia




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire