lundi 13 juillet 2015

Championnat de France Elite


L’Alsace comptera 18 athlètes ce week-end aux championnats de France Élite qui se disputeront au Stadium Lille-Métropole de Villeneuve d’Ascq. Parmi eux, figurent cinq lanceurs de javelot, qui s’entraînent tous au Creps de Strasbourg, dont deux, les Jurassiens de 24 ans, Jérémy Nicollin et Charly Guyetand, défendent les couleurs rouges et blanches du Rohan Athlétisme Saverne (RAS).
Ils ont grandi tous les deux à Saint-Claude, connu pour ses pipes. C’est là, dans la capitale du Haut-Jura, au stade d’athlétisme, que Jérémy Nicollin et Charly Guyetand fourbissent leurs premières armes, sous l’œil averti de Laurent, le papa de Jérémy, entraîneur du club.
« Petits, on pratiquait toutes les épreuves, c’est plus grands que nous nous sommes épris pour le javelot », explique Charly Guyetand, qui s’apprête à vivre aujourd’hui ses premiers championnats de France Elite seniors.

« C’est plus grands que nous nous sommes épris pour le javelot »

« Je ne me mets aucune pression, après notre stage en Afrique du Sud, je m’étais blessé à l’avant-bras. Je risque d’être un peu embêté, mais je ne m’interdis rien. Le plus important, c’est de prendre du plaisir, après, si je pouvais me hisser en finale, ce serait le Top. Mais sinon, ce ne sera pas non plus la fin du monde », explique cet étudiant à la faculté des sports de Strasbourg, arrivé au RAS en automne 2014 en provenance de Montpellier et dont la meilleure performance culmine à 68,52m (le 29 janvier à Portchefsroom en Afrique du Sud).
Au concours du javelot, qui débutera tout à l’heure à 14 h 20, ils seront 12 au total. A l’issue des 3 premiers lancers, les 8 meilleurs se qualifieront pour la finale et disposeront de 3 jets supplémentaires.

« La forme revient doucement »

Pour Jérémy Nicollin, double champion de France du javelot en titre (hiver à Châteauroux avec un jet à 73,22m et été à Reims avec un jet à 74,41m, son record personnel), arrivé au RAS en automne 2013, la pression sera toute autre. Moyen depuis le début de l’année 2015, il a dû patienter jusqu’au tout dernier jet (69,03m à Illzach aux championnats d’Alsace) pour décrocher son billet pour les France Elite.
« La forme revient doucement, on est 12 qualifiés, on se connaît tous, on se respecte, le danger peut venir de partout. Je ne me mets pas la pression plus que ça. Je pars pour lancer le plus loin possible, après on verra. Je donnerai tout dans le premier jet », déclare celui qui prépare un master 2, mention Staps, spécialité marketing et gestion du sport, à la faculté des sciences du sport à Strasbourg.
Si les minima pour les championnats du monde de Pékin (82m) sont hors d’atteinte pour Jérémy Nicollin, le lanceur du Rohan Saverne, on le sent, va tout donner pour défendre son titre national. Pour l’instant, le favori hexagonal de la spécialité est Killian Durechou, de l’Entente Franconville Césame Val d'Oise, avec 72,48m réussis en février à Tours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire