samedi 26 mars 2016

Pauline Stey championne du Bas-Rhin

Pauline est championne du BAS-Rhin MIF au 3000m marche



jeudi 24 mars 2016

Pierre-Yves Schini


Ils ne se quittent plus depuis le CM2. Adèle et Pierre-Yves Schini sont frère et sœur. « J’ai 16 ans et j’ai sauté deux classes, c’est pourquoi avec ma sœur Adèle (bientôt 18 ans, ndlr ), on a toujours étudié ensemble depuis l’école primaire », souligne Pierre-Yves Schini. « Nous avons toujours réalisé nos exposés, nos projets ensemble », poursuit sa sœur, Adèle. « On s’entend bien. On est complémentaire et on aime tous les deux les sciences. »
« Binôme atypique »

Ce « binôme atypique », c’est ainsi qu’ils aiment à se définir, habite Marmoutier et a grandi dans une famille de scientifiques, avec un papa ingénieur et une maman « qui obtenu son doctorat en biologie », souligne, sans fierté, Adèle. Avant de sourire : « On a toujours baigné dans les sciences ».

Alors quand leur professeur de physique-chimie Marie-Cécile Dymarski Dal Cappello leur a proposé de participer aux 32e Olympiades de chimie, il était évident pour eux de s’y présenter ensemble. « Les Olympiades de chimie comprennent deux concours : le concours scientifique et le concours “Parlons chimie” », précise la professeur. « “Parlons chimie” est le seul des deux concours ouvert aux binômes. » Le choix de la compétition s’est imposé de lui-même. « Notre objectif était de partager avec d’autres jeunes notre amour pour les sciences tout en véhiculant une image d’unité au sein de notre fratrie », indiquent en chœur les Schini.

Déjà l’an passé, ils avaient œuvré à deux sur leurs travaux personnels encadrés (TPE). « Nous avions étudié la maladie qui attaque les pommes : la moniliose, un champignon microscopique, en observant les pommiers du verger familial », raconte Adèle. Un beau travail qui leur a valu une bonne note, qui comptera pour leur bac.

Cette année, le concours « Parlons chimie » a pour thème la chimie et l’énergie. À eux de mettre en œuvre une action de communication sur ce thème.

De fin décembre jusqu’à début mars, Adèle et Pierre-Yves ont donc développé leur projet « One-two-tri-fire ! ». « Notre idée est de créer de l’énergie à partir de la combustion de déchets, recyclables ou non, et de l’exploiter sous forme de vapeur. Nous proposons donc d’utiliser ces déchets non recyclables et exploitables par leur combustion dans des chaudières collectives », expliquent-ils. D’autant que, selon leurs dires, 70 % de nos déchets sont combustibles.

Dans le cadre de ce projet, Adèle et Pierre-Yves Schini ont été amenés à interviewer des gens dans la rue, un chef d’entreprise (l’ancien PDG de Diebolt à Marmoutier, Rémy Diebolt) et un homme politique (Patrick Hetzel, député). « Cela nous a permis de recueillir des informations sur les connaissances actuelles des jeunes et des moins jeunes sur les énergies renouvelables, sur la gestion des déchets aujourd’hui en Alsace. Quant aux interviews, elles nous ont permis de voir les faisabilités actuelles quant à la combustion des déchets et à l’utilisation de la vapeur comme source d’énergie pour des usines textiles ou des chaudières collectives dans les villes alsaciennes. »

Le frère et la sœur sont également intervenus à deux reprises dans une classe de CM2 de l’école du Centre à Saverne (DNA du 02/02/16).
« Les sciences ouvrent énormément l’esprit, mais aussi de portes sur l’avenir »

« C’était un véritable défi. Ce n’est pas facile de parler de chimie à des élèves âgés d’une dizaine d’années. Il nous a fallu vulgariser les connaissances scientifiques », fait savoir Pierre-Yves. « Il est important pour nous de sensibiliser et d’éveiller l’esprit scientifique des jeunes dès leur plus jeune âge puisque les sciences ouvrent énormément l’esprit, mais aussi de portes sur l’avenir. » Et pour faire connaître leur projet « One, two, tri, fire ! » et son avancée, Adèle et Pierre-Yves ont également créé leur site (*).

Le 31 mars, ils devront le présenter devant un jury, au lycée d’Arsonval (Indre-et-Loire). « Seuls huit projets portés par des lycées ou des collèges français ont été sélectionnés », relève Marie-Cécile Dymarski Dal Cappello. « Adèle et Pierre-Yves sont les seuls représentants de la grande Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Ils ont effectué un gros travail. D’autant qu’ils l’ont réalisé en dehors du temps scolaire, durant leur année du bac. »

Les deux lycéens ont appris la bonne nouvelle samedi dernier. « On a attendu toute la journée. Nous ne l’avons su que tard le soir. C’était un gros coup de stress », confie Adèle. Désormais, elle semble plus confiante. « Ça va bien se passer. » Dans la foulée, elle ajoute : « On s’est vraiment impliqué dans ce concours. On s’est beaucoup battu pour ce projet. »

Aujourd’hui, Adèle et Pierre-Yves préparent leur présentation orale. « Il faut qu’elle soit ludique ». Et espèrent remporter le premier prix du concours. « C’est un plus sur un CV. » D’autant qu’Adèle envisage d’intégrer une prépa bio à Strasbourg et Pierre Yves une prépa physique-chimie à Paris « pour devenir pilote d’avion de ligne ». « On est bon », explique simplement Adèle. « Quand on demande une classe préparatoire, il faut avoir de bonnes notes dans toutes les matières. »

L’an prochain, ce sera la première fois que ces deux bons élèves étudieront séparément. La première fois depuis le CM2.

(*) http://one-two-tri-fire.e-monsite.com

dimanche 20 mars 2016

Trail du Petit ballon

PROGRAMME DU DIMANCHE 20 MARS 2016

Lieu : allée des Humanistes – rue de WESTHALTEN. 

09H00 Départ du Trail du Petit Ballon (52km)
10H00 Départ du Circuit des Grands Crus (27 km)
10H30 Départ du Mini Trail de l’Ane (9 km) 13H30 : remise des prix du Mini Trail à la salle Polyvalente.
14H30 : remise des prix du Circuit des Grands Crus à la salle Polyvalente.
15H30 : remise des prix du TRAIL DU PETIT BALLON à la salle Polyvalente.

Conseils d'accès via N83 et de parking (voir plan ci-dessous) - Sortie N83 "ROUFFACH CENTRE", suivre accès PARKING COURSE

Dossards : leur retrait s'effectuera le samedi 19 mars de 15H à 19H et le dimanche 20 mars à partir de 7H30 et jusqu'à 30 minutes avant le départ de chaque course, à la salle polyvalente de Rouffach. Merci de se munir d'épingles. (voir plan ci-dessous)

Les dix premiers du scratch homme et du scratch femme de chacune des 3 courses ainsi que les 3 premiers de chaque catégorie seront récompensés.Présence obligatoire pour recevoir son prix.

Douches et massage Kinésithérapeute - à la salle Polyvalente (voir plan ci-dessous)

Restauration - à la salle Polyvalente (voir plan ci-dessous)



samedi 19 mars 2016

Interligue Minime à Metz




Nombre d’athlètes : Dans toutes les épreuves : 3 concurrents par épreuves et par Ligue.
Les 3 performances sont prises en compte pour le classement.
Interdiction de doubler 1000 m et 3000 m Marche.
Si un athlète participe à 3 épreuves celles-ci devront être dans le cadre du règlement du triathlon du livret des règlements des compétitions nationales 2016 + éventuellement le Relais.
Triathlon Libre (une course, un saut, un lancer)
Triathlon Technique (2 concours, une course)
Triathlon Spécial : (1000 m ou marche, un concours, une épreuve libre : si 2ième course elle doit inférieure à 200 m)
Triathlon Hivernal : 2 courses (sprint et haies), un concours
Chaque athlète peut participer, en plus de ces épreuves individuelles au relais.
2 relais autorisés par Ligue et par sexe Montées des barres
Hauteur Femmes : 1.15 m-1.20 –1.25 – 1.30 – 1.34 – 1.36 – 1.38 – 1.40 puis de 2 en 2 cm
Hauteur Hommes : 1.30 m-1.40 –1.45 – 1.50 – 1.53 – 1.56 – 1.58 – 1.60 puis de 2 en 2 cm
Perche Femmes : 1.60 m-1.70 - 1.80 - 1.90 - 2.00 - 2.10 - 2.15 - 2.20 - 2.30 - 2.40 - 2.50 puis de 5 en 5 cm
Perche Hommes : 2.40m-2.50 - 2.60- 2.70- 2.80- 2.90- 3.00- 3.10- 3.20– 3.30– 3.40– 3.50 puis de 5 en 5 cm

lundi 14 mars 2016

Coupe d’Europe



Jérémy Nicollin en argent !

Jérémy Nicollin (ANA/RAS) a frappé un grand coup pour sa première sélection en équipe de France. Le Savernois a terminé 2e du javelot lors de la Coupe d’Europe hivernale des lancers, à Arad (Roumanie). «L’argent en javelot au niveau européen, on n’a pas dû voir ça depuis 20 ans», s’enthousiasme son entraîneur, Jacques Danail.

Jérémy Nicollin a remporté le concours B avant de voir un seul lanceur du concours A le devancer. «Il domine sept à huit athlètes ayant déjà lancé à plus de 82m», précise Danail. Avec 76,77m, il a surtout battu son ancien record (74,41m) de plus de 2m.

«En améliorant sa performance en équipe de France, il s’inscrit dans la dynamique prônée par le DTN, se félicite le coach. Le fait de pouvoir accéder à ce genre de compétition permet de se sublimer. Jérémy en apporte la preuve.»

Sélectionné sans avoir réalisé les minima, le Savernois a largement justifié la confiance placée en lui par le DTN Ghani Yalouz et le manager des lancers, Gilles Dupray.

De quoi booster tout le javelot français, à commencer par ses camarades d’entraînement, Jérome Haeffler et Killian Durechou, ses principaux challengers, en tête.

L’équipe de France féminine a remporté la Coupe d’Europe pour la 1re fois, devant la Rép. tchèque, grâce notamment à la victoire Mélina Robert-Michon au disque (62,05m), et à quatre 2es places

vendredi 11 mars 2016

Epilogue du 28e Trophée Paul-Michaux

Manel Koulel (Rohan Saverne) remporte la catégorie minime filles,
chez les cadets, le triathlète Sarrebourgeois Hector Clavié devance le Savernois Redouanne Koulel.

lundi 7 mars 2016

Championnat de France de Cross au Man




On connaît la longue et mythique ligne droite des Hunaudières du célèbre circuit automobile des 24 heures du Mans, où les bolides foncent à plus de 300 km/h. C’est là que les meilleurs spécialistes de cross ont rendez-vous ce week-end à l’occasion des championnats de France 2016 qui marqueront la fin de la saison hivernale en sous-bois.

Quatorze athlètes du secteur

Ils seront 14 athlètes du secteur (contre 15 l’an dernier aux Mureaux) à s’y aligner : huit sous les couleurs de l’Unitas-Brumath (seul club français avec Aix-les-Bains, le club de Christophe Lemaître, à avoir qualifié quatre équipes de jeunes pour les France), qui ont pris le TGV direct n° 5470 à 7 h 01 ce matin en gare de Strasbourg. À savoir cinq juniors : Julie Lejarraga, Célia Aiguille, Cloé Sansig, Pierre-Louis Haas et Thomas Zimmermann ainsi que deux cadets, Basile Hocquard et Grégoire Haas et l’espoir Thomas Quirin. Mais aussi deux du Rohan-Saverne, Abdelkader Mahmoudi et Valentine Maris ; deux de l’ASSA (Sarrebourg-Sarreguemines), Florence Scheer (ex-Moissette) et Florian Weisser, un du S2A (Strasbourg agglomération), l’espoir Nabil Nadi et un sous le maillot de Metz-Métropole, Julien Peybernes.

De retour d’un stage au Kenya, Abdelkader Mahmoudi (il va quitter le Rohan-Saverne à l’automne pour aller au RT Schweighouse) vise une place sur le podium du cross court, mais il devra composer avec les champions de France du 1 500 m et du 3 000 m à Aubière, Alexandre Saddedine (Maisons-Alfort) et Guillaume Adam (Ambilly), ainsi qu’avec le miler Bryan Cantero et avec Djilali Bedrani (Toulouse).

Après son titre de championne de France chez les cadettes, Julie Lejarraga, passée juniore 1re année, ne reculera devant rien : « Mon objectif, terminer dans les sept premières, mon chiffre fétiche ».

Enfin, les cadets de l’Unitas-Brumath, champions interrégionaux, déjà 3e l’an passé, avec Timothée Mischler, Basile Hocquard, Grégoire Haas et Gauthier Angst, rêvent de refaire le même coup demain dans la Sarthe. « Dans un bon jour, ils en sont capables », assure Bertrand Haas, le président de l’Unitas-Brumath

Résultats Mars 2016

Championnat de France de Cross au Man
Championnat de marche jeune Bas-rhin et Haut-Rhin

vendredi 4 mars 2016

Trophée Paul Michaux à Wingen sur moder



Si chez les seniors, la course féminine a été dominée par Salomé Saling (ASSA) devant Zahra Freiss et Nathalie Laschweng (Sarrebourg), chez les hommes on a assisté à un cavalier seul du coureur du Rohan Saverne, Abdelkader Mahmoudi, trop fort pour Marc Truchy et Stéphane Guehrar, le duo de l’ASSA, et pour un autre Savernois Maxime Rauner (Jog’R), 4e. On soulignera par ailleurs, les belles victoires, chez les jeunes, de Yannis Metz (Trois-Maisons) chez les mini-poussins, du Hochfeldois Kyliann Michel (UB) chez les poussins, de Lucie Quirin (UB) chez les poussines, du Schwindratzheimois Noa Bauer (UB) chez les minimes, du Savernois Rédouane Koulel (RAS) chez les cadets, de Nathalie Laschweng chez les Masters 1 (M1F), d’Annick Pfetzinger (CAP Dettwiller) chez les M2F et de Lydie Weinmann (Bouxwiller) chez les M4F

mercredi 2 mars 2016

Championnats Nationaux hivernaux de lancers longs



Deux ans après son doublé (champion de France hivernal à Châteauroux et Élite à Reims), Jérémy Nicollin, le Savernois licencié au Rohan Athlétisme et d’origine jurassienne (il est né à Chenôve il y a bientôt 25 ans (il les fêtera le 8 avril prochain), a encore frappé fort ce dimanche, en décrochant au stade des Sesquières à Toulouse, un nouveau titre de champion de France du lancer du javelot. « C’était mon objectif, je m’étais préparé pour cela, après une année 2015 blanche pour cause de blessure à l’épaule. A l’échauffement, je sentais que mon corps répondait bien », note celui qui était arrivé à l’ANA/RAS en 2014 en provenance du Dijon UC, afin de poursuivre ses études à Strasbourg.

Après avoir établi une première marque à 66,60m début février à Potchefstroom en Afrique du Sud, Jérémy Nicollin va bien entrer dans le concours à Toulouse, avec un bon premier jet à 71,92m : « Je me sentais bien, il y avait de la puissance dans mon jet. » Dans le coup, le Savernois va remettre cela dès le deuxième essai, en propulsant son javelot à 73,30m (c’est sa deuxième meilleure performance après les 74,41m du 12 juillet 2014 à Reims).
Retenu en équipe de France

Ce sera suffisant pour dominer, malgré des conditions atmosphériques pas extraordinaires, une concurrence où manquaient cependant le Guebwillerois Jérôme Haeffler et le Franconvillois Killian Durechou. « C’est une belle satisfaction, d’autant que je sens que j’ai encore une belle énergie pour aller bien au-delà. L’objectif de la saison reste le titre Élite de cet été », note encore celui qui vient d’apprendre hier après-midi sa sélection en équipe de France pour la coupe d’Europe des lancers des 12 et 13 mars à Arad en Roumanie.

mardi 1 mars 2016

Nicollin en coupe d'Europe

La bonne nouvelle de la journée !


Je fêterai ma 1ère sélection en équipe de France les 12 et 13 Mars prochain lors de la coupe d'Europe hivernal des lancers à Arad en Roumanie !
Et en plus en famille avec ma sœur Margaux Nicollin !

Mars 2016