lundi 7 mars 2016

Championnat de France de Cross au Man




On connaît la longue et mythique ligne droite des Hunaudières du célèbre circuit automobile des 24 heures du Mans, où les bolides foncent à plus de 300 km/h. C’est là que les meilleurs spécialistes de cross ont rendez-vous ce week-end à l’occasion des championnats de France 2016 qui marqueront la fin de la saison hivernale en sous-bois.

Quatorze athlètes du secteur

Ils seront 14 athlètes du secteur (contre 15 l’an dernier aux Mureaux) à s’y aligner : huit sous les couleurs de l’Unitas-Brumath (seul club français avec Aix-les-Bains, le club de Christophe Lemaître, à avoir qualifié quatre équipes de jeunes pour les France), qui ont pris le TGV direct n° 5470 à 7 h 01 ce matin en gare de Strasbourg. À savoir cinq juniors : Julie Lejarraga, Célia Aiguille, Cloé Sansig, Pierre-Louis Haas et Thomas Zimmermann ainsi que deux cadets, Basile Hocquard et Grégoire Haas et l’espoir Thomas Quirin. Mais aussi deux du Rohan-Saverne, Abdelkader Mahmoudi et Valentine Maris ; deux de l’ASSA (Sarrebourg-Sarreguemines), Florence Scheer (ex-Moissette) et Florian Weisser, un du S2A (Strasbourg agglomération), l’espoir Nabil Nadi et un sous le maillot de Metz-Métropole, Julien Peybernes.

De retour d’un stage au Kenya, Abdelkader Mahmoudi (il va quitter le Rohan-Saverne à l’automne pour aller au RT Schweighouse) vise une place sur le podium du cross court, mais il devra composer avec les champions de France du 1 500 m et du 3 000 m à Aubière, Alexandre Saddedine (Maisons-Alfort) et Guillaume Adam (Ambilly), ainsi qu’avec le miler Bryan Cantero et avec Djilali Bedrani (Toulouse).

Après son titre de championne de France chez les cadettes, Julie Lejarraga, passée juniore 1re année, ne reculera devant rien : « Mon objectif, terminer dans les sept premières, mon chiffre fétiche ».

Enfin, les cadets de l’Unitas-Brumath, champions interrégionaux, déjà 3e l’an passé, avec Timothée Mischler, Basile Hocquard, Grégoire Haas et Gauthier Angst, rêvent de refaire le même coup demain dans la Sarthe. « Dans un bon jour, ils en sont capables », assure Bertrand Haas, le président de l’Unitas-Brumath

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire