mercredi 22 juin 2016

Résultats de juin

Championnat d'alsace BE MI

Meeting inter régional CA à SE




Joli doublé au triple saut pour les Savernoises de l’ANA Solène Bastien (12,04m) et Marie-Eve Kiefer (11,73m, à 6cm de son record personnel), respectivement aux États-Unis et au Canada pour leurs études. À la longueur, le cadet Loïc Garcia, leur coéquipier, bloque à 6,93m, après ses 7,09m la semaine passée. Toujours côté RAS, Léa Muller (ANA) balance son disque à 34,57m, le Colmarien Selevasio Valao (PCA) en restant cette fois à 50,89m.

La météo n’a pas aidé à sortir les performances du siècle. Vivement les beaux jours pour confirmer les promesses entretenues

dimanche 19 juin 2016

Championnat d'alsace





Les critiques, justifiées, ont fusé: horaire matinal, triple et longueur simultanés, condamnant l’un des deux au vent contraire, séries supprimées sur les haies hautes, empêchant les intéressés de s’exprimer à deux reprises. La principale avait toutefois le calendrier pour objet.

On ne peut courir deux lièvres à la fois. En rapprochant et en musclant, non sans fondement, ses rendez-vous de l’Alsace Athlé Tour, la Ligue a dénaturé ses championnats d’Alsace. Par bonheur, ils ont été quelques-uns à sortir la compétition de la léthargie qui guettait. Parmi eux, d’heureuses surprises, qui constituent donc un enrichissement, ce dont personne ne se plaindra.

«Pourquoi ne pas pratiquer ce sport tous les jours?»

Ainsi, le cadet Loïc Garcia (RAS) s’est libéré au dernier essai de la longueur (7,10m) pour confirmer ses 7,11m de Limoges fin mai, à 8cm du record d’Alsace de… Benjamin Compaoré. Le Savernois explique sa progression de 80cm en un an: «Au fil des compétitions, je prenais de plus en plus de plaisir. Alors, pourquoi ne pas pratiquer ce sport tous les jours ? Je me suis inscrit en sport-études à Nancy».

La surprise Lucas Mathieu
De même, qui, mis à part son environnement, aurait misé une pièce sur Lucas Mathieu (IBAL) au firmament du sprint alsacien? Le junior 1reannée lingolsheimois, totalement épanoui après une bonne année de doute, charpenté à souhait, a explosé son record sur 100m, en 10”86 pour dominer un Chek Touré (ASPTTS) à la moue significative (11”00) et un Félix Roussel (UST) philosophe, l’année de son retour (11”04 tout de même).
«Vu la concurrence, je suis étonné, même si Max ( Sirguey, 10”95 en série avec un bon départ, puis 22”13 sur 200m et un titre dédié à ses grands-parents dont il a raté les 60 ans de mariage ) et Ilies ( Tano, précautionneux car touché à la cuisse, 11”11 ) n’ont pas couru la finale. Ma remontée sur la fin m’a impressionné.»
Du coup, les France juniors l’attendent à la perche, évidemment (4,42m hier), mais aussi sur la ligne droite et en relais. Mais dès le week-end prochain, il découvrira Guéret et les France d’épreuves combinées. «J’ai passé 6000 points. Pour une première année, c’est bien. J’y vais pour me faire plaisir.» Aux côtés de Marion Klein, la compagne d’un Félix Roussel sur la bonne voie. «Le 100m me paraît encore long, mais c’est plutôt pas mal pour un vieux qui reprend», rigole-t-il. Vieux de 25 ans, rappelons-le.

De retour aussi, mais des États-Unis, Bachelor en poche, l’espoir Solène Bastien (RAS) s’est offert un doublé longueur/triple inachevé. En cause, un 5,45m contre le vent le matin, titillée à l’ultime essai par la Mulhousienne Pauline Piu (5,43m), et un 12,28m très présentable au triple, mais qui laisse la Savernoise sur sa faim. «Y’a pas plus frustrant comme discipline. Je mords plusieurs essais autour de 12,50m d’un rien.»

Valao encore
Au même moment, le Colmarien Selevasio Valao (ESRCAC) quitte l’aire de lancer du poids. «J’ai fait de la m…» Avec 16,83m, à 33cm de son record? Que demander de plus, surtout après son nouveau record d’Alsace junior au disque en fin de matinée (53,91m un mois après ses 52,62m)?
«Je repasse 2e au bilan français, mais je suis encore loin des minima pour les Mondiaux (57m). J’ai de la marge. En fin d’élan, je n’enchaîne qu’avec le haut du corps, pas avec la hanche.» À suivre.
La junior Juanita-Colombe Mekolo-Ngono (FCM) a en revanche amélioré son record au poids (12,70m). Les autres satisfactions du jour émanent des haies et du demi-fond. Les cadettes Manon Moser (CSSL) et Manon Terral (ACR) se sont poussées sur 100m haies (14”33 et 14”35). La junior Amélie Suss et la cadette Claire Bohly (FCH) en ont fait de même sur 400m haies (64”98 et 65”43).
Jellimann au bout du bout
Julie Lejarraga (UB) monte en régime et chatouille son record sur 800m (2’16”64), Radwane Bensalah (FCM) était ravi de descendre sous les 4’ sur 1500m (3’58”03) et veut exploiter sa dynamique du moment. Mais surtout, Elodie Jellimann (ASCS), dans la forme de sa vie et emmenée par Judith Taurel (ACR) en lièvre de luxe, a crevé la barrière des 4’40” (4’38”77), au bout du bout d’elle-même. «J’ai changé d’entraîneur. J’ai intégré un bon groupe. J’espère un jour approcher les 4’30”.»
Certains se révèlent, d’autres naissent à l’ambition à 25 ans passés: la vitalité de l’athlétisme alsacien à tous les étages.

France Elite

À l’arrivée, voici les qualifiés pour les championnats de France élite: Céline Distel-Bonnet (S2A) sur 100m, Brigitte Ntiamoah (EGMA/FCM) sur 200m et 400m, Sofiane Selmouni (EGMA/ACIK) et Julian Ranc (UB) sur 800m, Benjamin Compaoré (S2A/ASPTTS) à la longueur et au triple saut, Jérémy Nicollin (ANA/RAS) et Romain Katchavenda (PCA/ESRCAC) au javelot, Alejandra Ramirez-Gomez (ANA/SGW) sur 5000m marche. S’y ajoute le Tchèque de l’ANA Igor Gondor au disque.

Relais pour la vie 2016



samedi 11 juin 2016

course, trail, marche nordique à Quatzenheim


Marches familiales ou sportives
En parallèle des épreuves chronométrées vous pourrez participer aux mêmes horaires à des marches sportives ou familiales, avec ou sans bâtons, de 7, 12, et 17 km. L’originalité est qu’elles empruntent en sens inverse les mêmes parcours (un peu raccourcis) que ceux des coureurs. Toute la famille se trouve ainsi associée à la fête sportive, vous autorisant à suivre au plus près l’effort de vos compétiteurs. Vous pourrez ainsi croiser votre champion ou championne préfér(é) pour l’encourager en direct et lui taper dans la main au passage. C’est cet esprit de convivialité qui mélange respectueusement le « marcheur du dimanche » au sportif de haut niveau que tout le monde adore ici. Voilà le secret des partages réussis.
Marcher c’est aussi jouer !

Marches sportives ou familiales 7 Km, 12 km ou 17 km (de 16h20 à 16h40) : Inscription exclusivement sur place, 5€ quelle que soit la distance. (gratuit enfants <12 ans="" br="">Un départ structuré pour les marcheurs nordiques sera donné à 16h20 quelles que soient les distances parcourues. Il n’y aura ni chronométrage ni podium.

Finale du Bas-rhin poussin


Finale PO à la rotonde


Relais pour la vie 2013 à TRUCHTERSHEIM

vendredi 10 juin 2016

Meeting national à Colmar



Guillaume Zekri, le directeur du meeting national de Colmar, ne cache pas son excitation, à quelques heures de la sixième édition. « En termes de niveau, ces dernières années, on n’a pas fait mieux. Le plateau est très lourd. Pour les connaisseurs de l’athlétisme, c’est alléchant. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit ces choses-là. »
« Ça fait longtemps qu’on n’a pas organisé, en France, un concours de javelot aussi relevé »

Au moment même où le pays s’apprête à vibrer pour l’Euro de football, ils seront quelques-uns, ce soir dans la préfecture du Haut-Rhin, à se pourlécher les babines devant une aire de lancer. « Ça fait longtemps qu’on n’a pas organisé, en France, un concours de javelot aussi relevé, aussi dense », insiste Guillaume Zekri.

Il suffit de jeter un coup d’œil à la liste des engagés pour s’en persuader. Les organisateurs du meeting national de Colmar ont notamment réussi un gros coup en attirant dans leurs filets le dénommé Jarrod Bannister. Un jour béni de 2008, chez lui, l’Australien s’est fendu d’un jet à 89,02m au cours des championnats nationaux. Une distance qui parle, là encore, aux initiés. Même si elle reste assez éloignée du record du monde historique (98,48m), détenu par le Tchèque Jan Zelezny depuis 1996.

Pourtant, malgré ce brillant fait d’armes, il n’est pas certain que Jarrod Bannister l’emporte ce soir à Colmar. Bloqué à 78,29m en ce début de saison, le lanceur de 31 ans devra notamment tenir à distance le Guebwillerois Jérôme Haeffler, champion de France Élite en 2015, mais aussi et surtout le Francilien Kilian Durechou (77,61m en 2016) et le Savernois Jérémy Nicollin, dans la forme de sa vie actuellement.

Le colosse de l’ANA (1,93m), magnifique cocktail de puissance et d’explosivité, a expédié son engin à 77,15m, le 27 mai à Dessau (Allemagne), établissant ainsi sa meilleure marque en carrière. « Il vise la barre mythique des 80m, qui le qualifierait pour les prochains championnats d’Europe à Amsterdam (du 6 au 10 juillet) , confie Guillaume Zekri. C’est tout à fait possible qu’il y parvienne à Colmar… »

Il paraît même que Jérémy Nicollin a les « minima olympiques (83m) » dans un coin de la tête. Mais atteindre ce niveau de performance dès ce soir relève sans doute un peu de l’utopie pour le natif de Chenôve, en Bourgogne. « Dans les lancers, il faut que tout rigole le jour J », rappelle Jean-Pierre Hoerner, le président du Pays de Colmar Athlétisme, lui aussi au four et au moulin depuis des mois pour que la fête soit parfaite, tout à l’heure au stade de l’Europe.
Le sprint, autre « temps fort »

Le concours féminin du javelot vaudra également le détour, ne serait-ce qu’en raison de la présence de la Niçoise Mathilde Andraud, qui a déjà composté son billet pour les Jeux de Rio grâce à un jet à 63,54m le 21 mai à Halle (Allemagne).

Quant à la météo, elle constituera, une fois encore, un paramètre essentiel. A priori, le soleil sera au rendez-vous, mais les coureurs pourraient être obligés de composer avec un « petit vent de face », si l’on en croit les prédictions de Jean-Pierre Hoerner.

Le sprint, on y arrive, sera l’autre « gros temps fort de la soirée », indique Guillaume Zekri. La discipline phare de l’athlétisme rassemblera, ce soir à Colmar, deux flèches africaines, le Gambien Adama Jammet (10’’25 sur 100m, 20’’53 sur 200m) et l’Ivoirien Arthur Cissé (10’’29 et 21’’13), mais aussi une douzaine de concurrents déjà flashés sous les 11’’ sur la ligne droite. Parmi eux, les régionaux Max Sirguey (EGMA), Lucas Granjon (PCA) et Ilies Tano (S2A). « Ce qui est frustrant, c’est qu’on a dû refuser des mecs qui courent très vite, confie le directeur du meeting. Nous sommes un peu victimes de notre succès. »

Le public, lui, ne devrait pas bouder son plaisir…

mardi 7 juin 2016

Meeting AAT à Saverne

Meeting annulé car alerte orange sur le bas-rhin.
Wasselonne, Romanswiller inondées

dimanche 5 juin 2016

Championnat du Bas-rhin CA à SE

Inscriptions exceptionnelles sur place, payante 8 euros sur place
Inscriptions pour le 02 Juin 2016 12h00 derniers délais sur le site du CDA 67
Pour les Alsace Masters Il faut préciser V1 - V2 - V- V4 etc 
Pour les lancers merci de préciser le poids des engins
Auncun marquage supplémentaire ne sera fait que ceux par marquage officiel du terrain.
Attribution des titres
Championnats 67 CA - JU - ES - SE
Les titres seront attribués par catégorie et pour chaque épreuves détaillées.
Championnnats d'Alsace Masters
Les titres seront attribués par catégorie et pour chaque épreuves détaillées.
Admis sur le terrain Principal (piste) que les athlètes et les officiels techniques

mercredi 1 juin 2016