vendredi 22 juillet 2016

Championnat de France Elite



❏ Compiègne, 18 juin , championnats nationaux Masters (vétérans). Au lancer de disque, dans la catégorie +45 ans masculins, Eric Verdurme rêvait de s’offrir la couronne nationale. Avec un jet de l’engin de 2kg à 38,09m à sa 5e et avant-dernière tentative, le Savernois dépasse tout le monde et s’empare de la médaille d’or.

❏ Angers, 25 juin, championnats de France Elite. Au lancer du javelot, même s’il espérait secrètement la 1re place, Jérémy Nicollin, avec un jet à 74,34m réussi à sa 3e tentative, se fait coiffer sur le fil par Kilian Durechou (Franconville) qui expédie le javelot de 800 grammes à 75,35m à son 6e et dernier essai. Rageant, mais satisfaction quand même pour celui qui était champion de France en 2014 et dont le record personnel culmine à 77,15m.

❏ Châteauroux, 3 juillet , championnats de France cadets et juniors. Superbe 3e place et médaille de bronze pour le cadet de 17 ans, Loïc Garcia avec un bond à 7,12m. Egalement qualifié pour la finale du 400m haies (5e temps national des engagés), Loïc Garcia, suite à un chamboulement du programme, ne pourra prendre le départ. Au lancer de disque, avec un jet à 39,10m, Léa Muller prend une très belle 7e place.

❏ Aubagne, 17 juillet , championnats de France Espoirs. Pour sa 8eparticipation à des championnats de France en 8 ans, Solène Bastien a été fidèle à elle-même avec une belle 7e place après un triple-saut à 12,12m réussi dès son 1er essai.

« Avec trois médailles, de tous les métaux, et six places de finalistes, le bilan du Rohan Saverne est très satisfaisant. C’est pour nos athlètes et nos entraîneurs, la récompense d’une année de travail. Bravo à tout le monde et rendez-vous après les vacances, le 22 août pour la reprise de la nouvelle saison », note Claude Bouton, le directeur sportif du RAS, satisfait, on le serait à moins, des résultats de ses athlètes.

lundi 18 juillet 2016

3 finalistes au triple saut AAT de Saverne

Notre chère Delabia toujours présent

Jean-Marc et des aides bien appréciés



Claude 

Marie-Eve, Solène et Fanny

Des parents et des aides très impliqués



vendredi 8 juillet 2016

AAT de Saverne



Il y a un mois, en prévision d’une situation pluvio-orageuse annoncée par Météo France, les organisateurs du Rohan Saverne, pour éviter tous risques, avaient pris la sage décision d’annuler leur meeting et de le reporter à mardi soir. Bien leur en a pris, car cette fois, non seulement les conditions étaient idéales, mais de surcroît, ils ont bénéficié de la présence d’une délégation d’une vingtaine d’athlètes sud-africains.

Quelques belles performancesOriginaires de Victoria, ces derniers profitent actuellement d’une tournée européenne qui les amènera fin juillet à Bydgoszcz (Pologne), où se dérouleront les championnats du monde juniors (initialement prévus à Kazan en Russie, mais confiés à Bydgoszcz après le rapport de l’agence mondiale antidopage qui a éclaboussé la Fédération russe d’athlétisme). Loin de rêver d’imiter George Kusche, le junior sud-africain, facile lauréat du 800m (en 1’54’’56), distance sur laquelle il s’alignera en Pologne, où il retrouvera le Brumathois Baptiste Mischler (qui courra le 1500m), les 125 autres athlètes, dont beaucoup du Rohan Saverne et de l’Unitas-Brumath, se sont offerts quelques belles performances.

A commencer par Abdelkader Mahmoudi (vainqueur du 3000m en 8’35’’82, une perf de niveau IR1, devant Pierre Joncheray), dont c’était la dernière apparition sous le maillot blanc cerclé de rouge de l’Alsace-Nord-Athlétisme, en passant par la Robertsauvienne Latifa Schuster, 1reféminine sur 3000m (10’10’’16, perf IR1) avant de revenir mercredi prochain en tant que grande favorite du 7,132km de Waldolwisheim.

Jolies sorties également de Solène Bastien (RAS), qui a claqué un beau 12,04m au triple saut, une perf de niveau N3, une semaine avant les « France espoirs », un bond à 6,73m (IR2) de Loïc Garcia (RAS), le tout frais médaillé de bronze aux « France cadets » à la longueur dimanche à Châteauroux, ou encore le jet à 35,53m (IR3) de Léa Muller (RAS), 7e du lancer de disque de ces mêmes championnats de France.

Côté Unitas, sous les yeux de Hubert Steinmetz, une dizaine d’athlètes étaient au rendez-vous, notamment le junior Quentin Felden qui signe un bon 1’56’’61 (perf IR1) sur 800m, ou Léna Burg, créditée de 2’25’’97 sur le double tour.

jeudi 7 juillet 2016

Résultats du mois de juillet

ATT saverne
Je suis très fière de mon groupe, merci à tous pour avoir fait de votre mieux, j'ai des étoiles plein les yeux.
sARAH B;

Meeting de Saverne



Les péripéties, ils connaissent. À la dernière minute, le Rohan Athlétisme Saverne avait été contraint d’annuler son meeting il y a un mois, la faute aux orages. Rien n’aura entaché cette fois le meeting de Saverne, du coup dernière étape de l’Alsace Athlé Tour dans le stade de la section locale de l’ANA.

Si la plupart des championnats nationaux sont passés, l’athlète locale Solène Bastien doit encore se soucier de ses” France’’. Elle qui gagne l’épreuve phare de la soirée avec un triple bond de 12,04m entrera dans la danse nationale le 16 juillet.

« Je veux me sentir bien dans mes sauts »L’ambition ? « Refaire une perf N2, soit 12,60m, et finir dans le top-8. Je veux me sentir bien dans mes sauts et être en place sur ma course d’élan. Le reste sera du bonus… » Juste derrière, la junior Marie-Eve Kiefer termine sa saison avec 11,76m, à trois petits centimètres de son record.

Loïc Garcia, la breloque en bronze des championnats de France à peine enlevée (avec un saut à 7,12m), assure le spectacle avec 6,73m à la longueur. Côté disque, la cadette Léa Muller balance son engin à 35,53m, après avoir explosé son record le week-end dernier à Châteauroux en 39,10m (6e Française). Comme quoi, être à la maison leur a réussi.

George Kusche, en revanche, était bien loin de chez lui. Le Sud-Africain a enflammé le stade avec ses 1’54”56 sur 800m… en sol ! Avec un record qui rappelle presque celui de Baptiste Mischler (1’47”45 contre 1’47”17), il se classe 13e mondial en junior. Son objectif ? « Top-5 ! », même s’il ne s’y focalise pas.

« Pour moi, une course est une course. Je cours toujours le plus vite possible. »Une philosophie saine, qui fait des merveilles. Avec lui, une petite vingtaine de jeunes athlètes sud-africains – « the best of the best » – est venue découvrir la compétition à l’européenne. Mardi Saverne, mercredi Karlsruhe et enfin Munich. Chouette programme.

L’armada de l’Unitas Brumath était évidemment au rendez-vous, même si Julian Ranc (récent 5e aux championnats de France élite sur 800m) n’a fait qu’accompagner ses copains pendant l’échauffement. Le junior Quentin Felden signe alors un 1’56”61 sur le double tour de piste.
La der de Mahmoudi

Sur 3 000m, Abdelkader Mahmoudi (RAS) mène la danse (8’35”82), pour la dernière course de sa longue carrière de pistard. « Je quitte l’ANA avec regret et surtout avec de très bons souvenirs », lâche-t-il. Après onze sélections en équipe de France, il prend sa retraite en se tournant vers la course sur route.

Juste derrière, un certain Pierre Joncheray (IBAL, 8’39”92) à la recherche de repères, se prépare pour la prochaine manche du Grand Prix de duathlon.

Du côté des féminines, Latifa Schuster (ASLR) l’emporte haut-la-main (10’10”16). « Ça s’est super bien passée ! Je me suis vraiment fait plaisir ! » Juste derrière, la vétérane Blandine Ducret-Bitzner tient son rang en 10’12”22.

Et Bernard Konradt et Claude Bouton, président et vice-président du club, dans tout ça ? « Très satisfaits de la soirée ! » À la bonne heure.

mercredi 6 juillet 2016

Championnat de France Cadet Junior à Chateauroux



Ils étaient quatre athlètes du secteur en piste, les deux cadets Léa Muller et Loïc Garcia du Rohan-Athlétisme-Saverne (RAS) et les deux juniores, Marie-Eve Kieffer (RAS) et Julie Lejarraga (Unitas-Brumath). Et à la sortie du week-end passé dans l’Indre, tant Claude Bouton, le directeur sportif du RAS, que Bertrand Haas, le président de l’Unitas, pouvaient afficher le sourire.

Unitas
Côté Unitas, Julie Lejarraga, après une belle 2e place vendredi soir dans sa série du 1500m (4’46’’80), finit à la 6e place de la finale (4’42’’96). Mais ce qui ravit le plus le président de l’UB, ce sont les deux titres des frères Mischler, Baptiste, champion de France du 1500m juniors en 3’54’’19, et Timothée, sacré sur 2000m steeple cadets en 6’02’’57. Du grand art, et toujours une petite pensée pour Hubert Steinmetz, le grand architecte du demi-fond brumathois.

Rohan Saverne
Côté Rohan Saverne, ce n’est pas mal non plus, avec une superbe 3eplace du cadet Loïc Garcia au saut en longueur. Le Savernois, également engagé sur 400m haies (5e meilleur temps des engagés), pouvait même rêver d’un 2e podium, mais un chamboulement de programme de dernière minute l’a obligé à déclarer forfait.

Au lancer de disque, Léa Muller 39m10) termine à une belle 7e place, alors que Marie-Eve Kieffer, qui poursuit ses études au Canada, n’a pas réussi à se qualifier pour la finale du triple saut.

lundi 4 juillet 2016

Championnat de France Cadet Junior


L'Alsace avec les honneurs




Il a, une fois de plus, expédié les affaires courantes. Alors que d’autres abordent les championnats de France comme le rendez-vous d’une saison, voire d’une carrière, David Kuster, lui, transforme l’événement en une banale séance entraînement.

Hier, à Châteauroux, le cadet du CSL Neuf-Brisach a survolé le 5 000m marche, offrant à la délégation alsacienne sa troisième médaille d’or, après celles glanées par Baptiste et Timothée Mischler (voir nos éditions d’hier et avant-hier). Mais quoi de plus normal, pour un athlète qui écrase sa catégorie depuis qu’il l’a intégrée ? « En deux ans, j’ai remporté les quatre titres possibles, en salle et en extérieur, se félicite le Haut-Rhinois. Mais je m’entraîne pour ça. Je suis un vrai bosseur, je fais attention à tout pour essayer d’aller au plus haut niveau. »
Pour trouver un adversaire à sa taille, David Kuster va devoir attendre le 16 juillet

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la concurrence en paie le prix. Le Franc-Comtois Justin Bournier (Dole AC) était censé représenter un rival digne de ce nom, ce week-end dans l’Indre. Il n’a pas existé (21’50’’08), laissant David Kuster partir seul à la conquête d’un énième sacre (21’29’’57).

« Le chrono est plutôt satisfaisant, apprécie le jeune champion. Je me suis retrouvé tout de suite en tête et je termine à onze secondes de mon record. Derrière, ça n’a pas suivi… »

Pour trouver un adversaire à sa taille, le Néo-Brisachien va devoir attendre le 16 juillet, date des championnats d’Europe cadets, en Géorgie. « Cette fois, je m’alignerai sur 10 000m, la distance que je préfère, souligne-t-il. Ce sera ma deuxième sélection en équipe de France. Je vise au minimum un top 8. Je détiens la quatrième performance européenne cette année, alors pourquoi pas un podium ? Mais je ne connais pas le niveau des autres… »

Le petit crack de la marche alsacienne aura, en tout cas, une belle carte à jouer et « de l’expérience à prendre ».

Du vécu, ils ont été quelques-uns à en emmagasiner, ces trois derniers jours à Châteauroux. Médaillé de bronze à la longueur (7,12m), le cadet Loïc Garcia (ANA) se souviendra longtemps de son périple et des rafales de vent – dans le dos, heureusement – qui ont accompagné chacun de ses sauts. C’est la première fois que le Savernois se hisse sur un podium au niveau national. « Je suis content, j’ai connu une bonne progression depuis l’année dernière, savoure-t-il. Ça me donne confiance pour la suite. Je passe junior la saison prochaine. Il y aura encore des possibilités. »

Et dire qu’initialement, il s’était également fixé pour but de récolter une seconde breloque, en finale du 400m haies… « Mais mon concours, qui devait se dérouler à 10h, a été décalé à 13h20, soit seulement 20 minutes après le départ de la course. Enchaîner les deux avec si peu de récupération, c’était injouable. J’ai été obligé de me désengager. »

Ce changement d’horaire a peut-être coûté à l’Alsace une neuvième médaille, mais ce n’est pas très grave. Le cru 2016, comme le souligne le CTR (**) Jacques Danail, reste « bon, même si on a déjà fait mieux ».
Selevasio Valao remet ça !

Le néo-Colmarien Selevasio Valao (PCA) aura largement contribué au joli pécule. Après s’être paré d’argent samedi au disque, le junior originaire de Wallis-et-Futuna a décroché le bronze hier au poids (17,50m). Dans la même catégorie, mais sur une autre aire, celle du lancer de marteau, le Raedersheimois Maxime Makowka est lui aussi monté sur la troisième marche du podium (62,01m).

La moisson dominicale s’est terminée en apothéose, avec la remarquable médaille d’argent des juniors du S2A au relais 4x100m (41’’83). Les quatre sprinteurs, Freddy Totosi, Lucas Mathieu et les frères Tano (Mehdi et Ilies), ont affiché une cohésion sans faille.

« On va dire que je prêche pour ma paroisse, mais le bilan est également positif pour le pôle espoirs de Strasbourg, qui accueille une grosse partie de ces athlètes, conclut Jacques Danail. C’est une très bonne chose qu’on puisse obtenir ces résultats. Ça montre que les structures fédérales fonctionnent bien en Alsace. »

L’avenir s’annonce prometteur...

(*) Strasbourg Agglomération Athlétisme

(**) Conseiller technique régional

vendredi 1 juillet 2016

championnat de France piste CA et JU à Chateauroux, rue de la Margotière




calendrier juillet


Championnat d'Alsace Minime



Les protégés du tandem Jean-Marc Verdet - Nadine Bastien sont rentrés du Haut-Rhin avec un titre régional, un autre de vice-champion et quatre médailles de bronze. Mention spéciale à Pauline Stey, la Waldolwisheimoise qui, pour sa première année de pratique de marche sportive, a exploité tout son potentiel en décrochant non seulement le titre de championne d’Alsace sur 3 000 m (en 18’35’65), mais en devançant même quelques concurrents masculins.
« Avec ces résultats, on ne peut être que satisfait »

Autre fait marquant, Thomas Muller, 2e du lancer du disque avec un jet à 28,37 m (à un petit centimètre du Haguenovien champion d’Alsace, Giacomo Spagnulo), et 3e du lancer du poids avec ses 10,43 m (au 6e et dernier essai), derrière Nestor Fuchs (Fegersheim), 1er avec 11,92 m, et le Lingolsheimois Raphaël Toscano (10,77 m). Pas en reste non plus, les Savernois Colin Verdet, 3e du 200 m haies en 30’’74, derrière Victor Boumaza (Guebwiller), vainqueur en 28’’41 et Jean Walter (Bischwiller), 2e en 29’’58, et Valentine Criqui, médaillée de bronze à la hauteur avec un saut à 1,40 m (au 2e essai), échouant trois fois à 1,45 m, hauteur qui a permis Maelys Manzoni (FC Guebwiller) de s’attribuer le titre régional.

Et enfin, belle médaille de bronze également pour la Littenheimoise Clara Reinhart, 3e du 2 000 m en 7’59’’38. « Avec ces résultats, excellents, on ne peut être que satisfait », ont noté Jean-Marc Verdet et Nadine Bastien, les deux entraîneurs des minimes du Rohan-Athlétisme-Saverne. Le club compte également un titre de champion de France masters au lancer du disque avec Eric Verdurme

Championnat de France CA JU à Châteauroux



Une semaine après les championnats de France Elite à Angers (où Jérémy Nicollin a décroché une jolie médaille d’argent au lancer de javelot avec un jet à 74,24 m), c’est au tour des meilleurs cadets et juniors nationaux de se retrouver ce week-end à Châteauroux (Indre). Parmi les quelque 2 000 athlètes (les 24 meilleurs coureurs par discipline et les 32 meilleures performances par concours) attendus au stade de la Margotière, il y aura quatre athlètes du secteur.
« On peut rêver de finale pour chacun de nos athlètes »

Première en lice, dès ce vendredi soir (séries à 18 h 05), Julie Lejarraga, la juniore de l’Unitas-Brumath. Avec un chrono de 4’38’’19 (le 8e meilleur temps des 24 engagées) sur 1 500 m, la Zoebersdorfoise visera une place en finale. Les trois autres athlètes du secteur débuteront demain, à l’image du cadet du RAS, Loïc Garcia qui défendra ses chances à la longueur et sur 400 m haies. Avec un meilleur saut personnel à 7,11 m (5e meilleure performance des 32 engagés, le Savernois peut espérer une place en finale (tout le monde a trois essais ; à l’issue de ces trois tentatives, seront qualifiés pour la finale et 3 sauts supplémentaires, tous ceux qui auront réalisé un saut supérieur à 6,85 m, sinon on prendra les 12 meilleures performances).

Loïc Garcia peut également rêver de finale sur 400 m haies, avec ses 54’’77 (5e meilleur temps des engagés). Marie-Eve Kieffer débutera ses qualifications du triple saut demain. Avec le 23e saut (11,55 m) des 32 engagées, la finale ne lui est pas promise, mais on ne sait jamais… Enfin Léa Muller, au disque, avec un meilleur lancer cette saison à 36,35m, est en droit de rêver d’une place en finale (35 m ou les 12 meilleures). « On peut rêver de finale pour chacun de nos athlètes », note Claude Bouton, le directeur sportif du RAS.

A suivre par ailleurs, les frères Mischler de l’Unitas, le cadet Timothée sur 2 000 m steeple et le junior Timothée sur 1 500 m, tout comme la cadette Emmy Friedrich (UB) sur 1 500 m.