dimanche 11 juin 2017

Nicollin en coupe d'Europe ?


Il touche du bois, à l’approche de l’été. Huit mois après avoir subi une opération des deux genoux, Jérémy Nicollin (26 ans) retrouve d’agréables sensations. Le sociétaire de l’ANA a certes « passé la semaine chez le kiné », afin de soigner sa « contracture aux lombaires » héritée d’une « série de fautes techniques », le 21 mai à Pontoise, lors du 2e tour des interclubs. Mais hier, à sa plus grande joie, il a enfin pu « lancer sans douleur », sur l’aire de javelot du stade de l’Europe, à Colmar.

Résultat ? Un premier jet à 71,13m, un sixième et dernier à 71,44m… « Sur l’ultime tentative, j’ai donné tout ce que j’avais en nervosité et en énergie, sourit-il. Pourtant, à partir du troisième essai, j’étais cuit ! Il me manque encore la “caisse” pour garder du jus du début à la fin. Mais j’ai pris des repères, c’est positif. »

La Coupe d’Europe pour Nicollin ?

S’il n’est pas encore suffisamment affûté pour titiller son record (77,15 m le 27 mai 2016 à Dessau, en Allemagne), le natif de Chenôve s’est au moins mis en situation d’être retenu pour la prochaine Coupe d’Europe, dans deux semaines à Lille. « Cela se jouera entre lui et le Nordiste Lucas Leroy (35 ans) , qui vient de réussir 71,86 m en Belgique, indique son entraîneur Jacques Danail. Si le comité de sélection me demande mon avis (en sa qualité de conseiller technique, ndlr) , je lui dirai de privilégier le potentiel de Jérémy. Je regrette simplement qu’il n’y ait pas eu de confrontation directe entre les deux bonhommes. »

« Si la DTN me choisit, j’irai avec plaisir et beaucoup d’envie, commente de son côté Nicollin. Il y a quelqu’un devant moi au bilan, mais j’ai prouvé que je revenais bien. Et le fait que je sois plus jeune peut aussi jouer en ma faveur. Il n’est pas impossible que la Fédération me privilégie pour me donner des billes pour les futures compétitions internationales. »
Le prestige de la compétition où a été réalisée la performance est également susceptible d’influer. De fait, le concours de javelot organisé hier à Colmar – estampillé épreuve nationale – s’est avéré particulièrement dense. Neuf athlètes, dont six licenciés en Alsace, ont franchi la barre des 60m : Nicollin donc, mais aussi Lukas Moutarde (Charleville-Mézières, 69,58m), Markus Koch (S2A, 68,41m), Romain Katchavenda (PCA, 65,28m), Rémi Conroy (EHA, 64,21m), Grégory Camus (Lille, 62,95m), Jean-Baptiste Collet (Franconville, 62,31m), Ludovic Damm (EHA, 62,17m) et Jérôme Haeffler (PCA, 61,77m).

AMAURY PRIEUR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire