mercredi 27 septembre 2017

mardi 26 septembre 2017

Maxime Rauner


Les compteurs étaient bloqués à 400 participants depuis une semaine par respect pour l’environnement des crêtes vosgiennes mais en faisant quelques déçus bien sûr.
Deux grandes dames du trail des 60 km des championnats de France, courus lors du week-end précédent à Gérardmer, ont pris le départ pour le bonheur des organisateurs: Sarah Vieuille, sacrée championne de France, et Estelle Patou sur le podium de sa catégorie.
À l’assaut du Rainkopf, les traileurs alsaciens étaient bien représentés avec environ 130 partants. Le Savernois Maxime Rauner a régné en maître au fil des 1600m de dénivelé positif du 34km. À 28 ans, il s’est imposé en 2h47 avec une confortable avance de 7’27” sur son dauphin, le Lorrain Benjamin Polin, alors que Guillaume Poirette, 3e , est relégué à 18 minutes.

«La cerise sur le gâteau»

«Je suis parti assez vite et l’écart s’est fait dans les premiers kilomètres, confiait l’athlète du Rohan Athlétisme. Je suis venu pour la première fois sur les conseils de mes amis. Je n’ai pas à le regretter. Je connais plutôt bien les courses des Marcaires et les Crêtes vosgiennes mais pas encore ce type de trail. Le parcours était dur, bien technique, très varié, tout ce que l’on attend d’un vrai trail.»
Une semaine plus tôt, il envisageait de s’aligner sur les championnats de France. «J’ai hésité mais j’ai eu raison d’opter pour le Rainkopftrail, entre 20 et 30 km, ça me réussit beaucoup», ajoutait Maxime Rauner, à l’issue de sa 3e victoire de la saison.

15km: Miclo et Schramm sur le podium

Il avait également remporté le Trail du Petit-Ballon en mars et le Trail du Wurzel en avril à Villé. Cet été, avec Emmanuel Allenbach, il a également pris une belle 3e place par équipe et 11e individuelle à l’issue des quatre courses du challenge national en montagne (ascension du Grand-Colombier, montée du Ventoux, montée du Nid d’Aigle et montée du Grand-Ballon). «C’était l’objectif de la saison et le Rainkopftrail, la cerise sur le gâteau.»
Sur 15km, pour 700m de dénivelé positif, le Vosgien Jérémy Kieffel (ASRHV) l’emporte au sprint, en 1h10’, devant deux Alsaciens, Dany Miclo et le Bischwillerois Bruno Schramm, ce dernier à 4’24”.

ohh

Vous avez lu les DNA ???? et là on peut lire que la course et la marche n'est faite que pour les femmes....Erreur du journaliste... La course est ouverte aux femmes et (hommes déguisés en femme)... et la marche est ouverte à tous.

lundi 25 septembre 2017

Pauline à le vent en poupe



Les ingrédients étaient tous réunis: soleil, température idéale, pas de vent, un jury venu en nombre et même un départ en trombe avec le 5000m marche. Ne manquaient plus que les athlètes…
Évidemment, certaines têtes d’affiche ont tenu leur rang. À commencer par David Kuster (PCA), qui signe un temps proche de son record d’entrée de jeu. Fort dans les trois premiers kilomètres, il faiblit dans les deux derniers pour néanmoins finir en 20’44”35.

«Pour les besoins de l’équipe»

Et comme s’il ouvrait la voie, la cadette Pauline Stey (ANA) boucle son 3000m marche en un chrono canon de 16’18”65, proche de son record personnel… réalisé aux France cet été.
Et puis, la fièvre retombe un peu. Pourtant, ce ne sont pas les challenges qui manquent. Se jouent les qualifications nationales des interclubs jeunes et du critérium des spécialités. L’ANA et le PCA aligneront bien des équipes chez les jeunes, mais les bulles à répétition des deux côtés rendent la qualification compliquée. Sauf bonne surprise.
Côté critérium des spécialités, on peut sans trop prendre de risque parier sur les lanceuses locales. Sans compter les pros du marteau habillés de rouge et blanc. Les premières combinent les jets de Justine Fernandes (37,21m), de retour de blessure et soulagée d’avoir réalisé un concours régulier, Camille Saladin (34,69m), Léa Lorrain (32,97m) et Aurore Soja (32,15m).
Mauvaise blague mise à part, elles devraient donc porter les couleurs d’Obernai à la prochaine étape.
Chez les gars de l’ANA, le travail a été fait et bien fait. Les frères Spagnulo, Paolo et Giacomo, signent des jets à 61,83m et 64,73m respectivement, à quoi s’ajoutent les 57,73m de l’Allemand Fabio Hessling et les 51,32m de l’entraîneur Bernard Reibel. L’EHA et le S2A auront un peu de mal à la perche, en l’absence notamment du ténor Mathieu Liebmann.

Janice May sur orbite

En individuel, il faut remarquer la performance de Rémy Conroy (EHA): 62,06m au javelot. «Je n’ai recommencé à lancer il n’y a qu’une semaine. J’aurais pu faire mieux, mais je suis satisfait.»
Pour l’anecdote, Romain Katchavendra sait encore lancer son projectile à 58,30m, «mais j’ai arrêté l’athlé!».
Régis Durrheimer (ANA), autre tête d’affiche, s’élancera sur le 110m haies (16”00) et sur la longueur (6,09m), «pour les besoins de l’équipe».
Quant à la surprise du jour, elle s’appelle Janice May (ANA). La jeune cadette (seulement en novembre) envoie son javelot à 37,77m en mettant une claque à son précédent record… établi une semaine plus tôt. Sur le sprint, le cadet Théo Schaub (EGMA) avale le demi-tour de piste en 22”22.
La rentrée, ou fin de saison, fut timide hier, même si certains ont su briller. En baisse de forme ou en plein réglages, les athlètes se seront servis d’Obernai comme d’un test. Suite donc, au prochain épisode.

vendredi 22 septembre 2017

Course de Saverne


Sur un parcours, on parle du trail de 23,7 km, qu’ils connaissent par cœur, parce que c’est leur terrain d’entraînement, les Trailers de la Rose de Saverne s’en sont donnés à cœur joie. Parti en 1re ligne avec le Lorrain Stéphane Guehrar, Emmanuel Allenbach a tout de suite imprimé un bon rythme.
Les deux coureurs resteront côte à côte jusqu’au 5e km. Meilleur descendeur, le coureur de l’ASSA prend les devants, « je ne voulais pas le laisser s’installer dans un certain confort. » Mais dès la montée vers le Brotsch, E. Allenbach, récent vainqueur au Haut-Koenigsbourg (25 km) et aux Crêtes vosgiennes (13 km), va passer à l’attaque. « J’étais bien en jambes, je voulais imprimer une bonne allure, pour ensuite gérer la course », analyse le coureur des Trailers de la Rose, licencié à l’ANA/FC Haguenau et qui porte le plus souvent le maillot de son sponsor.
Une fois seul en tête, Emmanuel Allenbach ne quittera plus les commandes de la course. Il l’apercevra de temps à autre, mais Stéphane Guehrar ne reviendra jamais sur E. Allenbach qui s’impose en 1h46’03’’, nouveau record, « à la fin, sentant que je pouvais améliorer mon record de 2015, j’étais à fond. » Jolie 3e place, en 1h54'38'', pour le Savernois Victor Waltmann. 20e en 2h13’, Julie Soulet, la juniore de Haegen, finit 1re féminine, devant ses deux partenaires, Hélène Dutt (31e en 2h20’41’’) et Justine Meyer (49e en 2h26’40).
Sur 5 km, c’est un autre Savernois, Mathieu Turlure (RAS), 11e des dernières Mini-crêtes, 3e de la Ronde nocturne de Schweighouse et 2e à Niderviller, qui dominera la course en 16’27’’, « je suis parti très vite, pour ne pas être accroché et me donner une petite marge de sécurité. » Et sur le 10 km remporté en 33’22’’ par le Mulhousien d’origine marocaine, Smaïn-Ismail Essalki, parti dès 6 h de la cité du Bollwerk avec le maillot du Chelsea FC sur le dos, on soulignera le excellents comportement d’Olivier Rannou (4e en 37’43’’), de Maxime Rauner (6e en 39’14), de Nicolas Bené (7e en 39’34’’), de Ghislain Henry (8e en 39’53’’), de Raphaël Loew (9e en 40’11’’), ainsi que d’Anne-Rachel Boch, 44e et 3e féminine en 45’14’’.

« La Savernoise » le 20 octobre

Prochain rendez-vous, « la Savernoise », une course, ou marche, d’environ 5000 m, exclusivement en ville (départ 20 h, place du Château) réservée aux féminines, dans le cadre de la lutte contre le cancer et plus particulièrement le cancer du sein, qui permettra de collecter des fonds qui seront reversés au Centre Paul Strauss. Inscriptions en ligne, sur www.le-sportif.com (10 €, dont 4 € seront reversés au Centre Paul Strauss) jusqu’au mercredi 18 octobre (aucune inscription sur place)

dimanche 17 septembre 2017

jeudi 14 septembre 2017

Course de Saverne

Au programme : un trail de 23,7km (de juniors à vétérans), départ à 8h30, pré-inscription 18€, majoration de 5€ sur place ; un 5km mesuré (cadets à vétérans), départ à 9h, pré-inscription 5€, majoration de 5€ sur place ; un 10km mesuré (juniors à vétérans), départ à 10h, pré-inscription 10€, majoration de 5€ sur place ; des courses de jeunes (participation gratuite), avec un 2500m (minimes et benjamin(e) s) à 11h30 et un 900m (sans classement pour garçons et filles né(e) s en 2006-2007-2008 et 2009.

Inscription

Inscriptions (certificat médical obligatoire) jusqu’au 14 septembre auprès du Service des sports de la ville de Saverne (03 88 71 56 13) ou sur www.le-sportif.com. Ou dimanche, sur place (avec une majoration de 5€), à partir de 7h30 au complexe sportif Adrien-Zeller, jusqu’à 15 minutes avant le début de chaque course. Contact : sports@mairie-saverne.fr ou sur www.mairie-saverne.fr ou au 03 88 71 56 13.

Parcours de la savernoise