mardi 26 septembre 2017

Maxime Rauner


Les compteurs étaient bloqués à 400 participants depuis une semaine par respect pour l’environnement des crêtes vosgiennes mais en faisant quelques déçus bien sûr.
Deux grandes dames du trail des 60 km des championnats de France, courus lors du week-end précédent à Gérardmer, ont pris le départ pour le bonheur des organisateurs: Sarah Vieuille, sacrée championne de France, et Estelle Patou sur le podium de sa catégorie.
À l’assaut du Rainkopf, les traileurs alsaciens étaient bien représentés avec environ 130 partants. Le Savernois Maxime Rauner a régné en maître au fil des 1600m de dénivelé positif du 34km. À 28 ans, il s’est imposé en 2h47 avec une confortable avance de 7’27” sur son dauphin, le Lorrain Benjamin Polin, alors que Guillaume Poirette, 3e , est relégué à 18 minutes.

«La cerise sur le gâteau»

«Je suis parti assez vite et l’écart s’est fait dans les premiers kilomètres, confiait l’athlète du Rohan Athlétisme. Je suis venu pour la première fois sur les conseils de mes amis. Je n’ai pas à le regretter. Je connais plutôt bien les courses des Marcaires et les Crêtes vosgiennes mais pas encore ce type de trail. Le parcours était dur, bien technique, très varié, tout ce que l’on attend d’un vrai trail.»
Une semaine plus tôt, il envisageait de s’aligner sur les championnats de France. «J’ai hésité mais j’ai eu raison d’opter pour le Rainkopftrail, entre 20 et 30 km, ça me réussit beaucoup», ajoutait Maxime Rauner, à l’issue de sa 3e victoire de la saison.

15km: Miclo et Schramm sur le podium

Il avait également remporté le Trail du Petit-Ballon en mars et le Trail du Wurzel en avril à Villé. Cet été, avec Emmanuel Allenbach, il a également pris une belle 3e place par équipe et 11e individuelle à l’issue des quatre courses du challenge national en montagne (ascension du Grand-Colombier, montée du Ventoux, montée du Nid d’Aigle et montée du Grand-Ballon). «C’était l’objectif de la saison et le Rainkopftrail, la cerise sur le gâteau.»
Sur 15km, pour 700m de dénivelé positif, le Vosgien Jérémy Kieffel (ASRHV) l’emporte au sprint, en 1h10’, devant deux Alsaciens, Dany Miclo et le Bischwillerois Bruno Schramm, ce dernier à 4’24”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire