dimanche 16 décembre 2018

mardi 11 décembre 2018

samedi 1 décembre 2018

Demaria Thomas

Voilà son premier cross minime (3300 m) il termine 8 e avec un temps de 15'45. Bravo Thomas

Cross de Lauterbourg et Hirschland

A Hirschland, Anne -Rachel termine à la 1e place scratch femme et catégorie Masters femmes.
A Lauterbourg, sur le cross court de 4270m,

Martin prend la 2è place en cadet masculin à 2" du 1er, 16'13 contre 16'11.
Pas rageant du tout, car il monte en puissance.
Clara, termine 1e JF. Elle aussi monte en puissance. En 18'05 elle termine son parcourt de 4270m.
Quand à Sarah, sur le cross long, elle termine à la 2è place en SF, parcourant les 9 kms en 41'18".
Sarah semble avoir prise conscience de ses possibilités sur de telles distances en cross. 
Clara et Martin , ce sont deux jeunes d'avenir, les prochaines sorties le montreront. Une fois encore, je ne pense pas me tromper. Eux seuls me le diront.


Je dois aussi rajouter la 13e place sur 213 participant de Félix au cross d'académie il me semble. Lui aussi revient bien.

Cross de Bischwiller

Inscription

mercredi 28 novembre 2018

Groupe 1/2 fond au top pour le moment

Nouvelles générations et déjà des places sur le podium.
Clara 1JF, 
Martin 2 Cadet, 
Sarah 2SF. 





dimanche 25 novembre 2018

jeudi 22 novembre 2018

Weber en or, Teke en bronze



Nicolas Weber, de Dossenheim, et Nilufer Teke, licenciée au Rohan-Athlétisme-Saverne, ont décroché dimanche dernier à Dublin, aux championnats européens de la Police de marathon, l’or et le bronze par équipes avec la France.

En formation à l’école nationale de la police à Saint-Malo, Nilufer Teke, entraînée par Jean-Claude Delabia, s’était parfaitement préparée pour ce rendez-vous. « Pendant 23km, tout allait très bien et tout d’un coup, ses jambes n’avançaient plus », raconte Jean-Claude Delabia. « Le mental et la volonté de ne pas abandonner ont alors pris le dessus. Nilufer Teke s’est arrachée pour finir 24e en 3h24’09’’ et permettre ainsi à l’équipe de France de devancer le Danemarck pour la médaille de bronze. »

« Magnifique ! » lâchera l’athlète du RAS qui a déjà les yeux tournés vers les prochains championnats hivernaux de cross.

Chez les hommes, le Dossenheimois Nicolas Weber, gardien de la paix au groupe d’intervention et de protection à Paris, licencié à Noisy-le-Grand, 15e individuel en 2h33’03’’ pour son premier marathon, a décroché l’or par équipes avec la France

lundi 5 novembre 2018




Laura Wendling, licenciée au Rohan-Athlétisme-Saverne, 3e par équipes avec l’Alsace-Nord-Athlétisme des derniers championnats du Bas-Rhin de cross-country et 340e en mars aux championnats de France à Plouay (Bretagne), militaire à Phalsbourg, vient de participer aux championnats de France de l’armée de terre de cross qui se sont déroulés à Vieux-Boucau-les-Bains dans les Landes, non loin de Dax. Sur un circuit sablonneux, la jeune militaire, dont c’était la première participation à des « France » de cross militaire, a bien tiré son épingle du jeu en prenant une belle 13e place au classement général (elle est finalement 11e , en sachant que l’équipe de France est hors classement).

« Que d’émotions. J’étais stressée, car je savais que ce cross allait être dur sur ce parcours sablonneux, donc pas de vrais appuis. Mais je suis très bien partie en évitant les bousculades des départs de masse. Au fur et à mesure je remonte des concurrentes pour finir à une belle 13e place au scratch. C’était une très belle expérience, que de porter le maillot de mon régiment. Je suis contente, car je me qualifie pour La finale interarmées ».

Nil et son 1er marathon, une fierté pour son entraîneur Delabia

Nil et sa médaille 3e au championnat d'Europe police de marathon en 3h24mn 09 seconde

lundi 29 octobre 2018

Nil et Nicolas

Les filles sont 3e au championnat d’Europe
Les garçons sont champions d’Europe
Nil a couru en 3:24, avec de grosses douleurs aux jambes à partir du 23e km
Elle passe le semi à 1:31
Ce sont de super résultats
Notre Nil est unique

dimanche 28 octobre 2018

1er marathon de Nilüfer

Bien le bonjour de Nilüfer depuis son dernier footing ce matin dans les rues de Dublin avant que les choses sérieuses ne commencent demain matin avec le championnat d'Europe Police de marathon, 42kms,195. Son premier marathon !!!

A suivre demain Laura sur le 7,5kms de l'Ekiden avec l'équipe ANA. Bonne course à elle aussi


dimanche 21 octobre 2018

vendredi 19 octobre 2018

La Savernoise 2018


L’hôpital de Saverne, « plus grand groupe » de la Savernoise



Ce sera le groupe le plus important en nombre sur la ligne de départ de la Savernoise. Demain soir, l’hôpital de Saverne alignera près de 500 coureurs et marcheurs sur la ligne de départ.

Un record pour la course, ainsi que pour l’hôpital. Un nombre tellement inattendu que l’animatrice sportive de l’unité de prévention santé de l’hôpital, Michèle Stein, qui coordonne l’événement, ne sait même plus combien de dossards ont été distribués.

« Il y a des participants dans tous les services de l’hôpital »
« Parmi les participants, il y aura 70 coureurs, les autres marcheront », précise la directrice des soins Odile Turko. Sur ces 500 participants, 80 sont des hommes qui se déguiseront, comme il se doit, en femme pour l’événement.

L’année dernière, 185 avaient déjà enfilé le t-shirt rose et parcouru les 5 000 mètres de la Savernoise. Cette année, le groupe s’est donc largement agrandi. « Il y a des participants dans tous les services de l’hôpital, de la direction aux personnels médicaux et administratifs », se félicite Odile Turko qui précise que le groupe rassemblera également des proches des employés.

Une mobilisation que Michèle Stein explique parce que, dès lors qu’on travaille à l’hôpital, on est en contact direct avec les malades et donc avec des femmes affectées par un cancer du sein. Les différents services de l’établissement de santé les suivent tout au long de la maladie : lors des actions de prévention, de la phase de diagnostic, pendant leur traitement et jusqu’à leur réinsertion dans le monde du travail.

Des casques de réalité virtuelle pour les malades
L’hôpital de Saverne est également, avec le centre Paul-Strauss de Strasbourg, bénéficiaire de la course. Au moins 4 euros sur les 10 euros requis pour participer à la Savernoise seront reversés à ces deux établissements de santé. « L’année dernière, c’étaient même 6 euros sur 10 euros de participation », rappelle l’organisateur de la course, Jean-Pierre Joste.

Avec l’argent récolté cette année, l’hôpital de Saverne entend acheter des casques de réalité virtuelle, « afin que les patientes puissent s’évader durant leur traitement », explique Michèle Stein. « Nous serions le premier hôpital de France à déployer un tel dispositif », précise Odile Turko. Grâce au soutien de la Ligue contre le cancer, elles espèrent pourvoir acquérir « au moins deux casques. Trois ou quatre seraient encore mieux », espère Michèle Stein.

mardi 16 octobre 2018

plan course et marche


3...2...1...





Pas de difficulté particulière. Le circuit de la course contre le cancer La Savernoise a été dessiné de façon à ce qu’il soit « accessible à tous », rappelle Bernard Konradt, président du Rohan athlétisme Saverne (RAS), partenaire de la manifestation. D’ailleurs, le tracé de cette deuxième édition reste quasiment identique à celui de l’an dernier (voir la carte ci-dessus).

Pour la compétition ou pour passer un bon moment
Vendredi 19 octobre, près de 5000 participant(e)s prendront donc le départ à 19 h 30 dans le parc du château afin d’user leurs semelles sur une distance de cinq kilomètres à travers la ville. Il y aura bien sûr, en première ligne, les compétitrices présentes pour réaliser un chrono et détrôner Claire-Hélène Camelot, la vainqueure de l’an dernier.

Puis, dans le reste du peloton, celles et ceux (les hommes peuvent participer à la marche sur le même tracé) venus simplement passer un bon moment dans le but de soutenir une belle cause. Moins pressés, ils prendront sûrement le temps de profiter des deux orchestres chargés d’assurer l’ambiance musicale de la manifestation. L’Harmonie de Schwindratzheim au point de départ, et Bloody Silence Band au port de plaisance.

Un échauffement rythmé à 18 h 30
Avant de partir à petites foulées, un échauffement sera proposé dès 18 h 30 dans le parc du château avec Richard Bankeu. L’entraîneur du club de boxe de Saverne fait partie de la centaine de bénévoles, de diverses associations locales, qui encadreront cette course vendredi soir. Parmi eux, une vingtaine d’élèves infirmiers qui, en cas de besoin, pourront se charger des premiers soins, aux côtés des pompiers et de la Croix-Rouge.

Une vague rose qui se transforme en tsunami
Évidemment, le but n’est pas de se faire mal, mais de lutter contre le mal. La forte mobilisation, avec un nombre d’inscriptions qui a déjà largement dépassé celui de l’an dernier (3 604 inscrit(e) s en octobre 2017) montre que la première vague rose se transforme en tsunami. « Il y a un vrai engouement pour la manifestation et pour la lutte contre le cancer », constate Bernard Konradt. Ce qui n’est pas sans compliquer encore davantage l’organisation. Mais les différents partenaires ne se plaignent pas, bien au contraire.


Infos pratiques
❏ STATIONNEMENT. Vendredi 19 octobre, à partir de 18 h et jusqu’à 21 h, le stationnement des véhicules sera interdit rue de la Poste, quai du Canal, quai du Château, douves du château, rue Neuve (entre la rue des Bosquets et la rue de la Grotte), placette de la rue Neuve, rue Poincaré et Grand rue (entre la rue du Vieil Hôpital et l’écluse). Le stationnement des voitures dans ces rues sera à nouveau possible après la fin de la course.Pour permettre la mise en place du podium, les places de stationnement situées sur le parking de la place du Général-de-Gaulle, devant les grilles de l’Espace Rohan, seront condamnées vendredi à partir de 8 h. D’autre part, l’accès à la place du Général-de-Gaulle sera interdit vendredi à partir de 16 h et jusqu’à 22 h. Les véhicules en stationnement sur la place après 16 h pourront ressortir par le parking des Rohan jusqu’à 18 h, et à nouveau après 21 h 30. Entre 18 h et 21 h 30, la circulation de tout véhicule sera interdite sur la place du Général-de-Gaulle.

❏ RUES FERMÉES. Les rues par lesquelles passeront les coureurs (voir plan) seront interdites à la circulation à partir de 18 h 30 et rouvertes après le passage du véhicule qui fermera la course. Pour assurer la sécurité des participants, les rues suivantes seront interdites à la circulation vendredi à partir de 19 h et jusqu’à la fin de la course : rue de l’Orangerie au niveau de l’intersection avec la rue de Bouxwiller ; la Grand-rue à l’entrée de la zone piétonne ; rue des Églises au niveau de l’intersection avec la route de Paris ; rue Poincaré au niveau de l’intercession avec la route de Paris ; Grand-rue au niveau de l’intersection avec la route de Paris ; rue de Monswiller au niveau de l’intersection avec la rue du Chemin-de-fer ; rue du Zornhoff au niveau de l’intersection avec la rue Gustave-Goldenberg.

❏ DÉVIATIONS. Durant la course, les véhicules venant de Monswiller par la rue de Monswiller seront déviés par la rue du Chemin-de-fer. La rue des Émouleurs sera scindée en deux par des barrières pour permettre le dégagement des véhicules venant de la rue de l’Artisanat.

mercredi 10 octobre 2018

La savernoise





Objectif atteint : les 4 000 inscriptions pour la deuxième édition de la Savernoise ont été dépassées. Les organisateurs annoncent à ce jour 4 200 participants(e) s prêt(e) s à prendre le départ de la course contre le cancer, vendredi 19 octobre, à 19 h 30.

Pour éviter de connaître la même pénurie de maillots que l’an dernier, 4 500 tee-shirts roses ont été commandés.
Les personnes qui se sont inscrites avant le 7 octobre pourront venir les récupérer au château des Rohan dès ce samedi 13 octobre, de 8 h à 12 h. Les autres pourront venir les chercher, au même endroit, mercredi 17 et jeudi 18 octobre de 17 h à 19 h 30 (salle Lully), et vendredi 19 octobre de 16 h à 18 h (salle Marie-Antoinette).

Les inscriptions sont encore ouvertes jusqu’au 16 octobre sur www.le-sportif.com.

mardi 9 octobre 2018

Extraits meilleurs sauts en hauteur au championnat d'Europe à Belgrade, ...

Extraits meilleurs sauts en hauteur au championnat d'Europe à Belgrade, ...

La marche


La Savernoise Pauline Stey, 2e chez les cadettes, le Widensolien David Kuster et le Strasbourgeois Florian Mayer, vainqueurs en juniors et espoirs, ont brillé hier lors du Challenge national des Ligues de marche, à Saran (Loiret).

samedi 8 septembre 2018

mardi 4 septembre 2018

Inscription au Rohan Athletisme de Saverne

Pour les nouveaux, l'inscription se fera après 2 séances d'essais dans son groupe d'âge

 

A voir

Tarifs et catégories d'âge rentrée 2018

A imprimer

Règlement intérieur
Formulaire d'inscription

samedi 1 septembre 2018

Relais du Houblon à Haguenau avec une belle 3* place pour les Baroudeuses de Saverne,
composée de Sarah Bor, Laura Wendling et Farida Abarogé


mercredi 29 août 2018

La Savernoise est sur la ligne de départ pour lutter contre le cancer

vendredi 19 octobre à Saverne


Le mois d’octobre « rose » est dédié, au niveau international, à l’information sur le cancer du sein, le plus répandu chez les femmes (une sur neuf serait touchée). Au-delà de la volonté d’informer sur ce sujet et de dédramatiser la prise en charge de ce cancer, les initiatives comme La Savernoise permettent aussi de changer le regard du public sur cette maladie. Et d’apporter du réconfort aux femmes qui en sont atteintes.

« Les femmes osent s’exprimer, se montrer »
« L’an dernier nous avions accroché une grande bâche blanche sur les grilles du château et nous avons recueilli des témoignages magnifiques », se souvient Jean-Pierre Jost, ancien cadre hospitalier à l’initiative de la course savernoise. « Les femmes osent s’exprimer, se montrer et ne cachent plus leur maladie. » La marraine de l’édition 2018 est une sage-femme de l’hôpital de Saverne en rémission de ce cancer, Virginie Atanowski. Parmi les femmes engagées dans la lutte contre le cancer du sein, Jean-Pierre Jost rendra hommage par une minute de silence en début de course à sa fille Stéphanie, chirurgien au centre Paul-Strauss de Strasbourg, disparue en juin dernier. Elle était, avec son père, impliquée dans cette course, dans sa ville natale.

Cette année, le débat autour du cancer du sein sera proposé avec le support d’un film documentaire « Personn’elles », réalisé par Valérie-Anne Moniot, qui a recueilli des témoignages de femmes touchées comme elle par la maladie. Il sera projeté, gratuitement, au Ciné Cubic de Saverne le mercredi 3 octobre à 19 h 30, en présence de la cinéaste.

Cette initiative a été proposée par l’équipe du centre Paul Strauss de Strasbourg (chirurgien, radiothérapeute, oncologue, psychologue) qui animera les échanges à l’issue de la projection avec les marraines des courses de 2017, le médecin Doris Lentz, et 2018, la sage-femme Virginie Atanowski. L’objectif de cette soirée étant de sensibiliser le public aux différentes questions qui se posent à l’annonce d’un cancer du sein et à toutes les étapes de la prise en charge, jusqu’à l’après-maladie.

Grâce à la première édition de La Savernoise, la somme de 20 000 € a été reversée, pour moitié à l’hôpital de jour du centre hospitalier de Saverne et l’autre partie au centre régional de lutte contre le cancer, Paul-Strauss, à Strasbourg. Des dons qui serviront à améliorer le bien-être des malades.
« Nous espérons 4 000 participants »

jeudi 9 août 2018

Farida abaroge



... « Quand j’ai appris qu’il y avait une jeune athlète parmi les nouvelles arrivantes, je l’ai guidée vers le club du Rohan-Athlétisme-Saverne (RAS) », dit Jean-Claude Distel, le maire de Thal-Marmoutier. Et voilà comment la vie, tel un tour du 400 mètres sur piste, va prendre un nouveau virage. Vainqueure cette année de la course des Bûcherons à Schirrhein, 2e de la course de Waldo. « J’ai toujours adoré courir en Éthiopie, jusqu’à ce que le régime politique me l’interdise. Maintenant, je peux courir librement. »

Et si, entre les mains de Jean-Claude Delabia, son entraîneur au RAS, couvait tout simplement une descendante d’Abebe Bikila, le vainqueur pieds nus du marathon des JO de Rome en 1960 ? « Les Jeux Olympiques, oui, j’y pense », répond simplement Farida Abaroge.

lundi 6 août 2018

Fête de la bière

La somme de 1€ sera reversée par le restaurateur au bénéfice de la "Savernoise" pour toute réservation





dimanche 5 août 2018

mercredi 18 juillet 2018

samedi 7 juillet 2018

Jérémy Nicollin champion de France



Revenu de nulle part après un début de saison gâché par les blessures, le lanceur de javelot strasbourgeois Jérémy Nicollin (ANA/RA Saverne) est monté sur le podium des championnats de France Elite pour la 3e année consécutive, aujourd'hui, à Albi.

Mieux encore, en signant le meilleur jet français de la saison (73,86 m), le Jurassien d’origine a retrouvé la joie d’un titre national, quatre ans après celui obtenu à Reims en 2014.

Dans cette même finale des championnats de France, le Pulversheimois Rémi Conroy (EHA/Uspa) a terminé à une décevante 12e place avec 63,88 m. L’Espagnol de l’ANA, Jordi Sanchez, a quant à lui terminé dans le top 8 (7e avec 68,62 m).

Et on remet ça pour le 19 octobre

Inscription

lundi 2 juillet 2018

Photo souvenir de la marche du 23 juin




Ci-joint une photo de cette belle journée (merci à Marie-Odile pour la photo).
Merci à tous pour votre participation !
Bon dimanche et à bientôt,
Delphine

samedi 16 juin 2018

Championnat zone Alsace à Cernay BE MI

Nouveau programme

48 Rue René Guibert, 68700 Cernay

dimanche 10 juin 2018

Abaroge au 5000

voici Farida qui vient de rejoindre notre groupe 1/2 fond et son chrono d'hier soir sur le 5000m de Colmar

18;54;33

Championnat du Bas-Rhin Ca à SE à Hautepierre