mardi 16 octobre 2018

3...2...1...





Pas de difficulté particulière. Le circuit de la course contre le cancer La Savernoise a été dessiné de façon à ce qu’il soit « accessible à tous », rappelle Bernard Konradt, président du Rohan athlétisme Saverne (RAS), partenaire de la manifestation. D’ailleurs, le tracé de cette deuxième édition reste quasiment identique à celui de l’an dernier (voir la carte ci-dessus).

Pour la compétition ou pour passer un bon moment
Vendredi 19 octobre, près de 5000 participant(e)s prendront donc le départ à 19 h 30 dans le parc du château afin d’user leurs semelles sur une distance de cinq kilomètres à travers la ville. Il y aura bien sûr, en première ligne, les compétitrices présentes pour réaliser un chrono et détrôner Claire-Hélène Camelot, la vainqueure de l’an dernier.

Puis, dans le reste du peloton, celles et ceux (les hommes peuvent participer à la marche sur le même tracé) venus simplement passer un bon moment dans le but de soutenir une belle cause. Moins pressés, ils prendront sûrement le temps de profiter des deux orchestres chargés d’assurer l’ambiance musicale de la manifestation. L’Harmonie de Schwindratzheim au point de départ, et Bloody Silence Band au port de plaisance.

Un échauffement rythmé à 18 h 30
Avant de partir à petites foulées, un échauffement sera proposé dès 18 h 30 dans le parc du château avec Richard Bankeu. L’entraîneur du club de boxe de Saverne fait partie de la centaine de bénévoles, de diverses associations locales, qui encadreront cette course vendredi soir. Parmi eux, une vingtaine d’élèves infirmiers qui, en cas de besoin, pourront se charger des premiers soins, aux côtés des pompiers et de la Croix-Rouge.

Une vague rose qui se transforme en tsunami
Évidemment, le but n’est pas de se faire mal, mais de lutter contre le mal. La forte mobilisation, avec un nombre d’inscriptions qui a déjà largement dépassé celui de l’an dernier (3 604 inscrit(e) s en octobre 2017) montre que la première vague rose se transforme en tsunami. « Il y a un vrai engouement pour la manifestation et pour la lutte contre le cancer », constate Bernard Konradt. Ce qui n’est pas sans compliquer encore davantage l’organisation. Mais les différents partenaires ne se plaignent pas, bien au contraire.


Infos pratiques
❏ STATIONNEMENT. Vendredi 19 octobre, à partir de 18 h et jusqu’à 21 h, le stationnement des véhicules sera interdit rue de la Poste, quai du Canal, quai du Château, douves du château, rue Neuve (entre la rue des Bosquets et la rue de la Grotte), placette de la rue Neuve, rue Poincaré et Grand rue (entre la rue du Vieil Hôpital et l’écluse). Le stationnement des voitures dans ces rues sera à nouveau possible après la fin de la course.Pour permettre la mise en place du podium, les places de stationnement situées sur le parking de la place du Général-de-Gaulle, devant les grilles de l’Espace Rohan, seront condamnées vendredi à partir de 8 h. D’autre part, l’accès à la place du Général-de-Gaulle sera interdit vendredi à partir de 16 h et jusqu’à 22 h. Les véhicules en stationnement sur la place après 16 h pourront ressortir par le parking des Rohan jusqu’à 18 h, et à nouveau après 21 h 30. Entre 18 h et 21 h 30, la circulation de tout véhicule sera interdite sur la place du Général-de-Gaulle.

❏ RUES FERMÉES. Les rues par lesquelles passeront les coureurs (voir plan) seront interdites à la circulation à partir de 18 h 30 et rouvertes après le passage du véhicule qui fermera la course. Pour assurer la sécurité des participants, les rues suivantes seront interdites à la circulation vendredi à partir de 19 h et jusqu’à la fin de la course : rue de l’Orangerie au niveau de l’intersection avec la rue de Bouxwiller ; la Grand-rue à l’entrée de la zone piétonne ; rue des Églises au niveau de l’intersection avec la route de Paris ; rue Poincaré au niveau de l’intercession avec la route de Paris ; Grand-rue au niveau de l’intersection avec la route de Paris ; rue de Monswiller au niveau de l’intersection avec la rue du Chemin-de-fer ; rue du Zornhoff au niveau de l’intersection avec la rue Gustave-Goldenberg.

❏ DÉVIATIONS. Durant la course, les véhicules venant de Monswiller par la rue de Monswiller seront déviés par la rue du Chemin-de-fer. La rue des Émouleurs sera scindée en deux par des barrières pour permettre le dégagement des véhicules venant de la rue de l’Artisanat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire