samedi 27 juillet 2019

Nicollin en argent, Championnat Elite de France à St-étienne

Jérémy Nicollin (ANA/RAS) a validé sa place dès son premier jet, meilleure performance française de l'année à ce moment-là (73,46m). Le Messin Lukas Moutarde l'a immédiatement supplanté pour 5cm.

A ce moment-là, Rémi Conroy (EHA/USP) était aussi sur le podium avec un premier lancer à 70,76m. Avec 72,40m, le Lillois Lukas Leroy l'a éjecté du podium. Le Pulversheimois a su répondre en améliorant son record personnel (72,81m).

Devant, Lukas Moutarde a sublimé le meilleur concours de javelot depuis longtemps (cinq Français au-dessus de 70m) avec jets à 76,39m puis 78,53m, quatrième performance française de tous les temps chez les espoirs.

dimanche 21 juillet 2019

vendredi 19 juillet 2019

dimanche 14 juillet 2019

la savernoise 2019



Pauline Stey championne de France Junior

Pauline Stey au 10 000 m Marche juniors (49’00’´36) 


samedi 13 juillet 2019

La savernoise

C'est après 24h de diffusion sur FB 5184 partages et 23 demandes de renseignements ! Top Top


Inscriptions par Internet Inscrivez vous par Internet
sur Le-Sportif.com

vendredi 12 juillet 2019

La Savernoise 2019 se déroulera le vendredi 18 octobre 2019



Autour de la marraine 2019 de La Savernoise, est réuni le comité en charge de l’organisation de cette course qui rencontre toujours un énorme succès. Lancée en 2017 par Stéphanie Jost, chirurgienne au centre Paul Strauss de Strasbourg, la manifestation qui consiste à courir ou marcher contre le cancer du sein a réuni 3 500 participants la première année et 5 000 lors de la deuxième édition ! « Et à chaque fois, nous avons dû bloquer les inscriptions, les demandes dépassant largement nos capacités d’accueil », explique le président du RAS (Rohan athlétique Saverne), Bernard Konradt.
6 000 participant(e) s attendu(e) s

Pour cette troisième édition, les organisateurs, le RAS et la Ville de Saverne, comptent accueillir 6000 participants. Pour mémoire, la course d’environ 5 km n’est ouverte qu’aux femmes… et aux hommes qui acceptent de se déguiser, l’événement se voulant également festif. La marche, sur la même distance, est ouverte aux hommes, femmes et enfants.

...Les inscriptions sont ouvertes depuis le 1er juillet.... Le prix est de 10 € par personne et chaque participant aura droit à son tee-shirt fabriqué dans une matière spéciale pour la pratique sportive, et non en coton. « Il n’y aura pas de publicité sur les tee-shirts. Les seuls motifs sont la licorne et le nom de la course », précise Claude Bouton, le vice-président du RAS. «La couleur de la licorne imprimée sur le tee-shirt rose change chaque année. Elle est choisie par la marraine. Nous la gardons encore secrète», ajoute, mystérieux, le président du RAS.

« Rester positive et garder le moral »
Cette année, c’est Magali Longatte, de Barchain, dans le pays de Sarrebourg, qui est marraine de La Savernoise. C’est au service de l’hôpital de jour de Saverne, où elle est soignée pour un cancer du sein, que cette mission lui a été proposée. Son message : « Il faut rester positive et garder le moral, même si ce n’est pas facile tous les jours. » Et d’ajouter, confiante : « On en guérit. »

Très contente de sa prise en charge par l’équipe soignante de l’hôpital de jour de Saverne, elle livre ses impressions : «C’est bizarre de le dire ainsi, mais j’y vais avec plaisir, tellement l’équipe est aux petits soins», confie cette maman de 45 ans.

Et pourtant quand les médecins lui ont annoncé son cancer, elle n’en menait pas large. « Je me suis dit, “pourquoi moi ?”. D’autant plus que dans ma famille aucune femme ne l’avait eu. » Puis Magali Longatte en a parlé à ses proches, son mari, ses enfants, une fille de 17 ans et un garçon de 21 ans. «J’ai aussi dû le dire aux familles des enfants dont je m’occupais, puisque j’ai arrêté de travailler», ajoute l’assistante maternelle qui a trouvé l’aide et la compréhension de son entourage. Un soutien indispensable pour garder le moral.

Les bénéfices pour l’hôpital de Saverne et le centre Paul Strauss
Les bénéfices de la course seront à nouveau partagés entre l’hôpital de Saverne et l’institut régional du cancer, le centre Paul Strauss de Strasbourg. Pour mémoire, en 2018, le bénéfice était de 30 000 € répartis entre le service hôpital de jour et chimiothérapie de l’hôpital de Saverne (qui a reçu 20 000 €) et le centre Paul-Strauss de Strasbourg (destinataire de 10 000 €).

En 2017, chacune des deux structures avait touché 10 000 €. « Ces dons permettent de financer des projets en matière de recherche en cancérologie et d’amélioration des qualités de soins des malades », explique Claire-Marie Freudenreich, responsable des collectes de fonds du centre Paul Strauss. L’hopital de Saverne a acheté entre autres des casques de réalité virtuelle qui permettent aux malades de se détendre pendant les séances de chimiothérapie. Le centre Paul Strauss s’est équipé en matériel de relaxation Snoezelen et a financé des études sur des activités physiques adaptées pour faire face à l’atrophie musculaire consécutive aux traitements chimiques.

Le statut d’ambassadrice
Cette année, les organisateurs ont imaginé un nouveau statut de participants à La Savernoise. « Il s’agit d’ambassadrices de la lutte contre le cancer qui pourraient collecter des fonds dans leur entourage auprès de personnes qui ne participent pas directement à la manifestation.

Et les sommes récoltées seraient bien sûr versées pour cette cause », expliquent le président du RAS et l’adjointe au maire Christine Esteves. Qui concluent que cette course a également pour objectif d’animer le centre-ville de Saverne par une manifestation populaire. Un but pleinement atteint depuis trois ans.